Coupe de France 32èmes de finale

0
482

St Jean Pla de Corts la Coupe aux lèvres !

Il faut remonter à l’édition 2015/16 pour retrouver un club Catalan, la coupe aux lèvres et à pareille fête. Cette année-là, Toulouges avait fait fort, s’offrant successivement à domicile les Héraultais d’Agde puis ceux de Castelnau Le Lez (34) avant de s’incliner en seizième face aux Canuts de Lyon (69). Dimanche prochain à 10h, les St Jeannais de Stéphane Dario tombeurs au tour précédent de Palavas (34) tenteront de faire aussi bien si non mieux face à l’un des touts premiers clubs français celui de La Pétanque Antiboise.

Grand huit

Pour bien mesurer le chemin parcouru par les St Jeannais, faut-il rappeler qu’ils étaient près des 3000 clubs au départ en avril 2019 pour se compter désormais 64 en tout et pour tout,  à tout juste deux matchs de l’emballage final. Soit 8 en lice dans chacune des 8 zones régionales avec tous en point de mire le fameux « Grand Huit ». Un grand final à 8 clubs, auquel tous les pétanqueurs rêvent de participer un jour. Et ce d’autant plus que cette année il aura pour cadre le Palais des Sports de Marseille, les 20 et 21 Mars prochains.

Du lourd sur la bascule

Garder la part du rêve mais aussi et surtout la tête froide, car face à eux, c’est l’un des poids lourds de la Pétanque nationale qui leur rend visite. Avec une centaine de licenciés à la clé, St Jean Pla de Corts premier de cordée du Vallespir ne tire pas pour autant dans la même catégorie que son adversaire du jour. Poids mouche contre poids lourd, la Pétanque Antiboise qui fédère 11 clubs de la ville, pèse sur la bascule  pour 9 fois plus d’adhérents… Du lourd aussi dans son palmarès avec notamment une finale de Coupe en 2012 puis en 2013 un titre de champion des clubs en Nationale 3. Pensionnaire incontournable de Nationale 1 depuis 2015  la Pétanque Antiboise chère à Jean Claude Palmerini présente surtout une sélection de joueurs rompus aux joutes du plus haut niveau.

Clés du match

Les Vallespiriens disposent aussi de solides arguments et d’individualités capables de déjouer tous les pronostics. Sur des terrains de jeux  rendus plus techniques par les dernières intempéries et dont il reste à savoir s’ils seront praticables ; le métier de Bruno Reyes ou de Sébastien Fourastié combiné au talent de Gérard Agossa ou de Nicolas Cantos, peuvent leur permettre de rivaliser dans toutes les parties.  Et  les clés de la  rencontre pourraient bien se retrouver entre les mains de Manon Delpage. A charge pour elle, comme  face à Marie Christine Virebayre  (Palavas) de faire basculer  le gain du match au moment opportun.

Equipe probable de St Jean PDC : Manon Delpage, Carine Vidal, Gérard Agossa, Nicolas Cantos, Roger Cassen Sébastien Fourastié, Bruno Reyes, Tom Sea Phanh ,  Stéphane Dario (Cap).

Programme:

10h Tête à Tête et reprise à 14h pour les doublettes et triplettes

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom