Coupe de France des clubs

0
573

Banyuls sur Mer s’incline.

Dans leur antre de La Basse et devant leurs supporters, les Banyulencs n’ont pu valider le très convoité billet d’accès au 3ème tour de Coupe de France en zone régionale s’inclinant par la plus petite des marges 15/16, face aux Audois de Trèbes. Des adversaires qui en les dominant à domicile ont du même coup pris un sérieux ascendant psychologique avant de les recevoir le prochain week-end à Trèbes dans le cadre cette fois de la finale régionale du championnat des clubs.

Le forfait de Jean Mancebo
Contrairement au championnat, les parties de tête à tête en Coupe peuvent permettre de créer d’entrée de match un break quelques fois irréversible. Les doublettes et les triplettes sont en effet moins valorisées qu’en championnat et rendent ainsi bien plus difficile un éventuel retour au score sans qu’au décompte final le match nul soit rendu possible. C’est un peu ce qui s’est passé lors de cette première phase où les Maritimes allaient concéder 4 défaites sur les 6 parties jouées. La sortie sur blessure de Jean Mancebo, l’homme en forme du moment n’arrangea rien à l’affaire. Elle fut en outre pour les Banyulencs la double peine privant du même coup le Capitaine Christophe Hugard d’alternatives tactiques dans ses choix de composition ou de remplacement. Pas d’autres possibilités dés lors que de remporter les 3 matchs à venir en double pour repasser devant au score avant les triplettes.

Le coup de gueule de maître François.
Si le contrat était rempli pour François Candeil et Kevin Pierre ainsi que pour Yann Mérieux et Maryse Serra les deux seuls au passage à avoir gagné leurs 3 parties…Les choses étaient bien plus compliquées pour Michel Gauze et Bernard Rousseil en plein désarroi et en proie au doute. Les vieux guerriers Banyulencs dans une profonde léthargie étaient menés 2/11 et semblaient se résigner à leur triste sort. Quand soudain la voix puissante et rocailleuse de François Gouges vint rompre l’épais silence entourant leur jeu. Son retentissant coup de gueule eut pour effet selon l’expression consacrée de « réveiller les morts ». Le ton donné et les énergies galvanisées leur permettaient alors un improbable retour à 11 partout. Bien trop tardif malheureusement pour l’emporter et faire tourner le compteur général à leur avantage. Et le petit point d’avance 11/10 précieusement conservé jusque là par les Trébéens s’avéra au final on ne peut plus déterminant 16/15 pour leur octroyer le gain du match après une seule victoire en triplette.
Il reste encore quelques jours au Président Didier Burgkam pour panser les plaies, trouver les bons mots et remobiliser toutes les énergies avant les retrouvailles du prochain week-end à Trèbes avec à la clé cette fois un titre régional et une possible accession en Nationale 3.

Fiche technique

Banyuls : Maryse Serra, François Candeil, Bruno Caragol, Michel Gauze, Jean Mancebo, Yann Mérieux, Kevin Pierre, Bernard Rousseil , Christophe Hugard (Cap)
Trèbes : Guylaine Cano, Daniel Gardel, Thierry Bonnafoux , Marc Greygolles, Philippe Maffre, Ricky Bes , David Dessandier, Alphonse Mata (Cap)

Résultats pour Banyuls : Tête à Tête 2 à 4 ; Doublettes 2 à 1 ; Triplette 1 à 1.
Score : 4 /8 ; 6/3 ; 5/5. Total 15/ 16

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom