Finale Coupe de France des Clubs

0
836

Canohès stoppé en quarts !

On dit souvent de l’histoire qu’elle se répète et pour Christophe Bacchin, David Boyer, Dominique Leonard ou Régis Chacon, les Canuts de Lyon comme en 2016 avec Toulouges ont mis fin une nouvelle fois à leur belle aventure en Coupe de France. Dominés lors des tête à tête et des doublettes,  les Canouhards donnèrent  un tout autre aperçu de leur potentiel lors des triplettes. Mais un peu trop tard hélas pour infléchir le score du match.
Les Canuts en force
Avec 4 victoires en tête à tête, les Lyonnais prenaient un net avantage au score 8/4 mais aussi et surtout  un ascendant certain sur le moral de leurs adversaires. Dans cette déferlante, seuls Fred Bauer tombeur de Richard Feltain et Babeth Suarez parvenaient à limiter la casse. Menée 2/9 face à Beji Mouna , la championne du Monde Tunisienne 2011, Babeth ne lâchait rien et revenait à 9 partout pour s’imposer au finish 13/12. Mais la deuxième lame des Canuts allait repasser lors des doublettes. Monia Ville et Fred Bauer cédaient à 6 face à Beji Mouna et Alexandre Mallet tandis que Dominique Leonard et Régis Chacon sombraient à 4 face à Richard Feltain et un Tyson Molinas des grands jours…Dans une dernière mène de feu avec 5 frappes cadrées à la clé, David Boyer et Simon Cortes entretenaient malgré tout la flamme en s’imposant à 6 face à Jeremy Darodes et Jacques Dubois. Une victoire qui obligeait les Lyonnais à disputer les triplettes et les Catalans à s’imposer par deux fois.
Le mixte pour nourrir quelques regrets.
Partis sur les chapeaux de roues pour mener 6/0 Babeth Suarez, Dominique Leonard et Fred Bauer auraient pu plier rapidement la partie et peut être à ce moment crucial du match,  semer le doute dans la deuxième triplette. Il n’en fut rien et bien que dominateur 12/5 le mixte ne put se terminer avant l’autre triplette. Christophe Bacchin, Régis Chacon et Simon Cortes tinrent la boutique jusqu’en milieu de partie avant de céder sous les coups de boutoir d’un impressionnant Tyson Molinas.
Demies de rêve
Les demi finales qui débutaient dans la foulée s’annonçaient palpitantes. Fréjus International  (83) malmené dans son quart par les Ariégeois d’Ax les Thermes étaient opposés à Bron (69) et Arlanc (63) aux Canuts Lyonnais. A l’issue des tête à tête, Bron et Fréjus étaient à égalité 6/6 tandis que Lyon menait 8/4 face à Arlanc.