Jeu Provençal : France Triplettes à Pierrefeu du Var

0
239

Aux portes du titre !

Bousculer les Varois champions de France en titre, chez eux à Pierrefeu du Var, pouvait en toute humilité et sans fausse modestie,  relever de la gageure.  Et pourtant les «  Frères de la Côte » selon l’expression de Daniel Herrero propre à la grande famille du rugby Méditerranéen, ont bien failli le faire… Au terme d’une demi finale à suspense,  les frères Pédragosa et Cédric Cazorla se sont en effet inclinés sur la plus petite des marges face à Cédric Girard, Mickaël Martin et Yohan Segui (83) en quête de doublé après leur titre conquis il y à tout juste un an à Castelnaudary.

Port-Vendres régale

Mais avant ça la délégation catalane entièrement composée de Port-Vendrais allait lors de cette première journée, marquer fortement les esprits en amenant ses 3 équipes en 32èmes. La prime à Sébastien Bainville, Didier Venzal et  au junior Mathieu Venzal qui pour leurs premiers pas aux France ont fait sensation à ce niveau en dominant 7/3 les  Maralpins de Patrice Conti (06 Paca) avant de s’effacer d’un tout petit point 10/11. Les 2 autres équipes allaient quant à elles  franchir ce même cap pour afficher un intéressant 2/3, au terme de la première journée. Alors que les Pedra premiers de poule  battaient à 7 les franciliens de Frédéric Castiglione (77), Jean Luc Rodriguez après une revanche en barrage face à la Loire d’Hervé Palmier (42) s’offrait ensuite les Tarn et Garonnais de Franck Clément (82 Occitanie) et le droit de prolonger l’aventure le lendemain.

Au finish

Cela aurait déjà pu constituer pour certains un aboutissement ou une fin en soi, mais Jean Luc Rodriguez , Frédéric Macia et Christian Costa en bons compétiteurs auront eu le mérite de ferrailler jusqu’au bout dans leur seizième perdu face à la surprenante équipe de Gerald Grimbert (60 Hauts de France).Une équipe qui avant de s’incliner en quart face aux champions de France  avait déjà étrillé parmi les favoris Claire Gaudillière, Thierry Terreno et Jean Claude Malvicino (06) une référence. Cédric Cazorla et les Frangins faisaient le forcing pour se défaire péniblement 11/9 en seizièmes de la Lozère de Didier Vandycke (48) avant de dérouler 11/3 devant les Bouches du Rhône de Sébastien Sarian champion de France doublette 2016. Le quart de finale, dernière épreuve de la 2ème journée face à la Charente Maritime de Romain Nambot (17),  leur paraissait acquis d’autant qu’ils allaient mener assez rapidement jusqu’à 10/5. Contre toute attente ils se faisaient pourtant rejoindre à 10 partout, pour finalement s’imposer sur l’ultime boule jouée par Cédric Cazorla sans d’autre alternative pour le coup que de rentrer au point. Ouf !

Paca vs L R

Le dernier carré ciblait pour la 3ème journée une opposition exclusivement Paca contre Languedoc Roussillon. Le sort  offrait ainsi aux Port-Vendrais les champions sortants,  laissant au Gardois de Georges Garnier (30) le soin d’affronter dans l’autre demie l’équipe des Alpes de Haute Provence de Jerome Estrang (04 Paca). Après un départ compliqué 5/10 les catalans se jouaient un remake de « la remontada » pour revenir au score puis passer à leur tour devant 12/11, puis 12 partout. On connaît malheureusement l’issue de la dernière mène où malgré un avantage de 4 boules contre 2 ils ne purent rentrer sur un dernier appoint pourtant assez moyen des Varois. Au-delà de leur frustration bien légitime on retiendra cette performance qui les situe pour ceux qui en doutaient encore, parmi les meilleurs nationaux. Après une demie en 2006 avec Laurent Wauters , un quart en 2016 avec Daniel Monio, les Pedra qui avec Cédric Cazorla avaient déjà disputé un prometteur huitième en 2013 ont peut être trouvé à Pierrefeu la bonne carburation pour aller chercher le titre dont ils ne sont plus très loin.

 

 

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom