Résultat du France Vétérans à Mende

0
930

Demie fatale !
Les Bompassencs Christian Olmos, Gérard Giacone et André Morgeon cèdent aux portes de la finale.

Il n’aura pas manqué grand-chose aux Bompassencs Christian Olmos, Gérard Giacone et André Morgeon pour bien terminer leur remarquable épopée Lozérienne. Une épopée entamée la veille pied au plancher et qui les aura conduit tambours battants jusqu’à leur demie fatale à seulement une encablure du titre.

Première journée au Top
Sur les trois équipes au départ, seuls les Améliens Gérard Tournay, Michel Gancy et Dominique Letessier ne pouvaient après barrage sortir de leur poule. Les Port Vendrais Christian Costa, Jacques Marty et Pierre Derueda finissaient premiers de poule et réglaient à 4 en 32èmes François Gautherot du Doubs puis en 16èmes Jean Michel Bulete de l’Yonne à 5. Ils bouclaient ainsi leur première journée en se qualifiant haut la main pour les huitièmes du lendemain. Les champions régionaux Christian Olmos, Gérard Giacone et André Morgeon ne faisaient pas non plus dans la dentelle. Après leurs parties de poule rondement menées, ils s’offraient en 32èmes les Ardéchois de Michel Balbalian et terminaient cette première journée en battant à 5 les chevronnés Haut Garonnais de Lionel Zorzi juste à la tombée de la nuit.

Titre en vue
Les défaites de bon nombre de favoris dont Foyot ; Fazzino ou Palazon pour n’en citer que quelques uns offraient au départ de cette deuxième journée une réelle opportunité aux outsiders dont les deux équipes catalanes encore en lice. Si les Port Vendrais chutaient assez lourdement dés les huitièmes contre les Héraultais futurs champions de France Patrick Coll, Patrick Schneiter et Serge Paillares ; les Bompassencs infligeaient quant à eux une sévère Fanny aux Jurassiens de Philippe Janod. Ils enchaînaient en quarts, fait rarissime à ce niveau de compétition, avec une nouvelle Fanny face cette fois à la Haute Vienne de Raymond Gilet.
Titre en vue à l’entame des demi finales les supporters qui avaient fait le déplacement à Mende pouvaient bien y croire au regard de ces fulgurantes performances. D’autant plus qu’en demie face à Robert Gomez, Christian Enocq et Antoine Moratala du Lot ; ils viraient en tête en milieu de partie à 7/2. Las après quelques signes avant-coureurs, la belle mécanique commença à se gripper laissant au passage de précieuses opportunités d’engranger des points.
Autant d’occasions offertes à leurs adversaires de remonter leur moral jusque là au plus bas. La partie bascula alors à l’avantage des joueurs du Lot qui eurent le mérite de saisir leur chance quand elle passait pour dans un premier temps revenir au score et laisser ensuite les Catalans à 7.
Mais Christian Olmos, Gérard Giacone et André Morgeon à la fois si près et si loin du but…. auront néanmoins signé avec cette demie finale la meilleure performance jamais enregistrée par une équipe catalane en 25 ans de cette compétition.

 

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom