Triplettes Jeu Provençal au France

0
345

Port-Vendres en force

S’il fallait se rappeler un jour l’exceptionnel début de saison 2018 des Port-Vendrais, on retiendrait sans hésitation leur performance totalement inédite aux départementaux de Jeu Provençal Triplette où ils enlevèrent les trois places qualificatives aux France sur les trois offertes. Après les Vétérans de Jacques Marty le week-end dernier à Albertville, trois autres formations de Port-Vendres sont depuis hier à Pierrefeu du Var (83), au Nord Est de Toulon, pour y disputer les 73es championnats de France de la spécialité.
Un déplacement dans le Var n’a jamais été chose aisée et sans parler de rugby, nombreux sont les exemples toutes disciplines confondues qui en témoignent. Pas étonnant si le Var constitue un fief historique et redouté du Jeu Provençal avant de devenir avec Draguignan celui du sport Pétanque.
Pas étonnant non plus si les Varois capitalisent à ce jour 19 titres en triplettes jusqu’à celui de Castelnaudary en 2017 avec Cédric Girard, Mickaël Martini et Yoann Segui. Inutile de préciser que dans un tel contexte, il sera bien difficile aux Port-Vendrais comme à tous les autres protagonistes de venir à Pierrefeu « péter des flammes »…

Coup à jouer
En poule 6, Sébastien Bainville, Didier et Mathieu Venzal débuteront leurs premiers France face au Val-de-Marne de Florian Quaglieri, Fabien Delaleux et Alexandre Pistre (94). Les choses seront plus compliquées ensuite contre les Haut-Alpins qualifiés de la Ligue Paca, Jean-Michel Pourroy, Sami Marchand et Michaël Zapata qui en principe devraient s’imposer face au Territoire de Belfort de Cédric Braun, Patrice Devoille et Sylvain Pottier (90).
En poule 8 toute l’expérience de Christian Costa associé à Jean-Luc Rodriguez et Frédéric Macia sera bien nécessaire pour venir à bout de la Loire d’Hervé Palmier, Cédric Gimenez et Julien Brogère (42). Ils devront ensuite monter en gamme pour affronter là encore les Hautes Alpes de Frédéric Chapuis, Frédéric Bamoudrou et William Gronchi (05) qui partiront favoris face au Calvados.

Enfin en poule 32, s’ils savent se doter de tous les moyens dont ils disposent indéniablement, Cédric Cazorla, Thierry et Patrick Pedragosa pourraient avoir un bon coup à jouer. Pour cela ils devront d’abord battre la Nièvre, puis la Normandie de Sébastien Morin Guillaume Desrame et Cédric Gosselin ou la Haute-Savoie de Pascal Guglielminetti, Florian Michel et Bruno Rubin (74).

Favoris
En l’absence des têtes de série comme les frères Kerfah, Stievenart, Sorriano ou Benmostefa la compétition parait des plus ouvertes avec en outre la redistribution des places qualificatives par comité. Parmi les formations en mesure de l’emporter il faudra compter sur les Gardois Fabien Ripert, Marvin et Sébastien Romero (Occitanie), les Franciliens de Didier Choupay, Michael Falourd, Sylvain Pilewsky (91) ceux du Vaucluse avec Christian Blasco, Gérard Poujol, Jean Louis Villanova ou Alain Valdes, Jean-Claude Peyronel et Hervé Fontani (84). A suivre aussi les Tarn-et-Garonnais de Jacques et Dylan Samara (82) tombeurs en 2013 des Pédra, Cazorla dans un seizième resté dans leur mémoire. Sans oublier les Marseillais de Frédéric Izzo, Serge Penna, Thierry Peyre (13) ; les Maralpins avec Claire Gaudilliere, Jean Claude Malvicino et Thierry Terreno ou Christophe Martello Mathieu Moscioni et Patrick Griseri (06). Enfin il ne faudra surtout pas perdre de vue les locaux qui en plus des champions en titre aligneront quatre formations de fort calibre.

(résultats en direct: http://www.championnats-ffpjp.com/…/Page_Rslt_FFPJP_CDF_TJP… )

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom