Championnat de France Triplette TC

0
734
France Triplette TC

À deux tours du titre

À Montauban les champions du Roussillon David Maille, Antoine Reyes, Mourad Tirezgui s’inclinent en quart de finale au terme d’un parcours détonant.

Après les deux quarts de finale déjà disputés au Jeu Provençal ce sont cette fois les Pétanqueurs qui sont parvenus à se hisser jusqu’à ce stade de la compétition lors des France Triplette TC qui se jouaient le week-end dernier à Montauban. Une performance en soi, si l’on considère qu’il s’agit là des championnats les plus prisés mais aussi les plus relevés avec 256 équipes au départ dont les meilleures formations nationales.

Tir groupé des Catalans
Sur les quatre équipes engagées la délégation Catalane en présentait encore 3 au niveau des 32ème de finale. Après avoir battu les Marseillais de Francis Leydet les champions de Ligue Christophe Bacchin Dominique Leonard Régis Chacon s’inclinaient de rien au tour suivant face à leurs homologues de la ligue Poitou Charentes . Les Bompassencs Yoann Robineau Christian Olmos et Nelson Grilo prolongeaient l’aventure jusqu’au bout de la première journée. Vainqueurs des Corses de Noel Murati puis des Bouches du Rhône de Gino Delys (13), ils s’inclinaient à 6 dans leur 16ème vers les 22h face au Pas de Calais de Gregory Danican (62) que l’on retrouvera plus tard sur la route des Catalans.

Au jeu de Loy

De leur côté David Maille, Antoine Reyes et Mourad Tirezgui sortaient péniblement de leur poule avant de créer en 64ème l’une des plus grosses sensations de cette première journée et le buzz dans toutes les allées du Cours Foucault. Devant plus de 300 spectateurs massés autour de leur cadre de jeu façon galerie à l’ancienne, les joueurs de St A allaient faire parler la poudre face à l’une des meilleures formations du moment Michel Loy ,Tyson Molinas et Kevin Malbec (69). Menés 0/8 et alors que beaucoup les voyaient « Fanny » les Catalans revenaient une première fois au score après une mène de 5 points puis à 10 partout après qu’Antoine Reyes ait frappé deux bouchons pour ne pas perdre. Mais à 10/10 la foudre allait à nouveau s’abattre sur les Rhodaniens qui après une malencontreuse « chique » de Tyson Molinas sur son premier tir encaissaient une série de 5 palets consécutifs pour une quasi mène « royale » avec 6 points à la conclusion.

Si près si loin du but.

L’horizon se dégageait alors pour les Perpignanais déroulant sans entrave face aux Tarnais de Patrick Patrack (81) à 6 puis à 7 face aux Ardennais de Sebastien Gesnot (08) pour atteindre les premiers au terme de cette journée le niveau des 8ème de finale. Une performance qui le lendemain les plaçaient au rang de favoris d’autant qu’ils sortaient à 11 et au bout du suspens le Pas de Calais de Gregory Danycan (62) un habitué du haut niveau. Opposés dans leur quart de finale au Calvados de Damien Alix (14) vainqueur la veille de Christian Fazzino (03) les Catalans faisaient la course en tête malgré de précieux points oubliés en route pour s’offrir une première mène de gagne mal négociée à 8/5. Toujours devant au score face à des adversaires en souffrance au tir et ne devant leur salut qu’à quelques « refentes » bien senties les Catalans allaient pourtant déjouer. De façon aussi incompréhensible que soudaine alors qu’ils menaient 10/5 ils lâchaient prise sur les deux dernières mènes permettant à leurs adversaires qui n’en demandaient pas tant de revenir à 8/10 puis de conclure en enquillant les 5 points de la gagne. Sans rien enlever à leur performance (il faut en effet remonter à 2008 avec les Frères Pédragosa et Dominique Léonard pour retrouver pareil résultat…) les Perpignanais peuvent inscrire dommage au vu de la suite car ces mêmes adversaires ne céderont qu’à 12 en demi finale après avoir mené 10/0 les futurs champions de France Romain Fournié, Ludovic Montoro et Michel Hatchadourian (PACA 83).

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom