Jeu Provençal : Départementaux Doublettes

0
522

Amélie s’invite…

Et prive Toulouges d’un triplé historique.

 En s’immisçant avec brio dans un hermétique dernier carré dont les trois côtés s’avéraient exclusivement Toulougiens, les Améliens Dominique Letessier et Mickael Brault ont contrecarré toutes les visées d’un historique tiercé gagnant pour les France qui semblait alors promis à leurs adversaires. Au terme de ces 2 journées d’une épuisante compétition et tout au bout d’un long et haletant suspense c’est un véritable psycho drame façon tragédie grecque qui au final allait se jouer.

Journée couperet

Le complexe sportif de la Germanor à Cabestany largement investi par un tournoi de foot avait aussi ajouté cette contrainte au décorum obligeant les organisateurs à déployer une partie de leurs cadres de jeux sur le parking laissé disponible. Ces terrains de jeux aussi variés que techniques allaient provoquer dés les premières parties la chute de bon nombre de favoris dont Bonnard (Sorède) Peytavi (St André) Puignan (Elne) Astruit (MAV) Harel (Le Barcares) Giner , Boyer , Branlant , Ayral , Torrente , Chacon R(Toulouges) Coussens (Maureillas) etc.

Et de 2 pour Ludovic Chacon.

Il fallait donc être fort dans sa tête et dans ses jambes aussi pour franchir le cap de la première journée. Fort comme Ludovic Chacon pour tenir un tel tempo jusqu’au bout et rester sur les deux journées le plus efficace au tir ajoutant en outre son tempérament de puncheur et sa conviction de gagne dans toutes ses boules jouées à l’appoint. Son tandem avec Elvis Thomas déjà primé en 2010 s’avéra une fois de plus payant. Pour preuve Patrick et Thierry Pédragosa pris dans leur filet en huitièmes ou les Solériens d’Antoine Santiago battus en quarts sur une mène à 5 points avec frappe, palet à suivre et appoint gagnant. Du grand art que seuls les Améliens surent contester d’un tout petit point  et en extrême limite dans la première demi finale. La partie décisive pour les France proposée aux perdants des demies fut malheureusement celle de trop pour Philippe Picas et Laurent Wauters. Epuisés physiquement après leur combat fratricide de plus de quatre heures perdu 13/ 11 contre Dominique Leonard et Eric Bosch. Les vieux guerriers, mental en berne et larme à l’œil s’avouèrent vaincus et rendirent les armes à 1/9 ouvrant ainsi la porte des France à leurs partenaires de club Elvis Thomas et Ludovic Chacon  qui après les Triplettes s’offre là sa deuxième qualification de la saison.

Amélie voit rouge

Avant d’accéder aux demi finales Dominique Letessier et Mickael Brault avait déjà fait sensation en écartant dés les sorties de poule signe prémonitoire pour certains les réservistes Toulougiens Michel Sanjaime et Benoit Vila pas forcément faciles à tordre pour qui les connaît bien.. Sans coup férir ils sortirent d’abord Raspaud Sanchez (ASPTT) puis  désossèrent en huitièmes les favoris  Egido Vigué (St Martin) récents champions triplette pour découper ensuite méticuleusement les tenants du titre Cuffy et Gil (Sorède). Tout sauf le fait du hasard pour leur ouvrir le chemin des France dans une demi finale à rebondissements où Mickael Brault s’offrit même à sa dernière boule un tir gagnant à  près de 20 mètres.

Dominique façon Léonard

Si l’on connaissait  bien le potentiel joueur et le large registre technique du Pétanqueur Dominique Leonard, l’on ignorait comme beaucoup son indéniable talent au Jeu Provençal discipline qu’il pratiqua fort peu durant sa déjà longue carrière. Et Dominique le surdoué joua les coups à sa façon avec son savoir faire et son instinct de Pétanqueur. Précis au tir malgré une course qui doit encore gagner en allonge et en fluidité, régulier tout autant à l’appoint il fit basculer bien des mènes à son avantage face aux spécialistes du domaine que sont Picas et Wauters. Un précieux Joker qu’Eric Bosch sut à bon escient sortir de sa poche comme dans cette ultime mène tout à l’avantage de leurs adversaires avec le douzième point en place et 5 boules en mains. Il expédia sa dernière cartouche dans un modèle de « refente » pour rapprocher du but deux de ses boules qui au final s’avérèrent décisives pour le gain du match.

 

Résultats techniques

Participation : 95 doublettes sur 100 inscrites
Arbitres : Jacques Lasseur et Bernard Lefevre

Huitièmes
Dominique Leonard (Toulouges) bat Jean Claude Martiris Fabrice Llopis (Llupia) à 3
Georges Sabirau (Las Cobas) bat Philippe Matheron Manu Carillo (Amélie) à 6
Laurent Wauters (Toulouges) bat Fabien et Jean Claude Ayma (Las Cobas) à 10
José Hernandez (Thuir)  bat Bernard Fau Raphael Valade (Toulouges) à 3
Dominique Letessier (Amelie) bat Jean Marie Egido Jean Marc Vigué (St Martin) à 5
Sébastien Cuffy (Sorède) bat René Payrard Frédérixc Bosch (Agly Fenouillèdes)  à 3
Ludovic Chacon (Toulouges) bat Patrick et Thierry Pédragosa (Port-Vendres) à 6
Antoine Santiago (Le Soler) bat David Bonnet Patrick Gaillard (Argeles)  à 1

Quarts
Dominique Leonard (Toulouges) bat Georges Sabirau Robert Fabre (Las Cobas) 11/10
Laurent Wauters (Toulouges) bat José Hernandez  Alain Ferrari (Thuir) 11/6
Dominique Letessier (Amelie) bat Sébastien Cuffy Guillaume Gil (Sorède) 11/ 6
Ludovic Chacon (Toulouges) bat Antoine Santiago Frédéric Rodriguez (Le Soler) 11/6

Demi Finales
Dominique Leonard Eric Bosch (Toulouges) battent Laurent Wauters Philippe Picas (Toulouges) 13/11
Dominique Letessier Mickael Brault (Amélie les Bains) battent Ludovic Chacon Elvis Thomas (Toulouges) à 12

Petite Finale
Ludovic Chacon Elvis Thomas (Toulouges) battent Laurent Wauters Philippe Picas (Toulouges) sur abandon  à 9/1

Qualifiés pour les France du 26 au 28 août à Quillan (11) : Dominique Letessier Mickael Brault (Amélie les Bains) Dominique Leonard Eric Bosch (Toulouges) Ludovic Chacon Elvis Thomas (Toulouges).

Qualifiés pour la Ligue des 2 et 3 juillet à Cabestany : Laurent Wauters Philippe Picas (Toulouges) Antoine Santiago Frédéric Rodriguez (Le Soler) Sébastien Cuffy Guillaume Gil (Sorède) José Hernandez  Alain Ferrari (Thuir) Georges Sabirau Robert Fabre (Las Cobas)

Jean Marie Egido Jean Marc Vigué (St Martin) Patrick et Thierry Pédragosa (Port-Vendres)

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom