Résultats du France Triplette à Strasbourg

0
110

Le doublé pour Henri Lacroix, Stéphane Robineau et Dylan Rocher.

Il n’est jamais facile à une équipe donnée grandissime favorite par tous les observateurs d’être effectivement bien là au rendez-vous, bouclant qui plus est, un parcours de 9 parties sur des scores sans appel. Après son triplé historique en 2008-09-10 Henri Lacroix signe là avec Dylan Rocher et Stéphane Robineau, un tout aussi remarquable doublé, réussi seulement avant eux par 5 équipes en 73 éditions. Un résultat qui laisse rêveur surtout quand on se souvient avec beaucoup de nostalgie et une pointe de fierté que Claude Baills, Gérard et Jean Naudo auteurs eux aussi d’un doublé en 1966-67 figurent parmi les 6 formations nationales ayant à ce jour une telle performance à leur actif.

Des Catalans pas invités
Après la désillusion du Mont St Michel l’année dernière où sur les 4 équipes au départ une seule parvenait à sortir des poules ; l’Est pas mieux que l’Ouest n’aura réussi à nos formations qui n’ont pu faire mieux que 64ème … Et pourtant le bilan partiel au sortir des poules avec un 2/3 somme toute correct, pouvait laisser augurer d’une suite beaucoup plus favorable. Alors que les Rivesaltais Gérard Pla Joseph Coma et Jean Marie Martinez s’enlisaient irrémédiablement dans leurs cadres de jeux ayant reçu le trop plein de gravier, les 2 autres formations parvenaient avec des fortunes diverses à s’extraire de leurs poules.
Les Bompassencs Sebastien Caillis Michel Baldo et Henri Mascardo frappaient fort en battant d’entrée puis en barrage les régionaux de Mickaël Goury (Grand est). Ils calaient ensuite en sortie de poule face aux surprenants Charentais de Sébastien Roux (16) qui après avoir épinglé Lucas Desport en 16ème s’inclinaient au tour suivant face aux futurs finalistes.

 

De leur côté Bruno Reyes Alain Cordero et Sébastien Fourastié gagnaient leurs deux parties de poule face aux Bouches du Rhône à 9 et à la Seine Maritime à 1. Toujours à plein régime dans leur sortie de poule ils allaient mener toute la partie face aux Nordistes de Jérôme Potier (Hauts de France /59) pour au final mourir à 12 après avoir oublié de conclure.

 

Sans perdre le Nord
La deuxième journée allait être marquée par la sortie prématurée en 8èmes de toutes les formations d’Occitanie dont 2 Audoises sur les 5 encore présentes à ce niveau. Si en quarts Lacroix déroulait face à Quintais Lamour Hureau (Nlle Aquitaine) à 7, ce sont les « Ch’tis » qui tiraient les marrons du feu en amenant 2 de leurs équipes en demie où elles allaient s’affronter. Une aubaine pour le Comité du Nord qui pour la première fois de son histoire s’assurait ainsi une place en finale avec Christophe Thomas Kevin Carlier et Cédric Baldassare tombeurs à 6 de Sébastien Lebrun David Demestre et Moise Schaenotz. Après Quintais en quart, les Varois d’Henri Lacroix poursuivaient quant à eux un vrai jeu de massacre envers tous les favoris qu’ils croisèrent. Ils sortaient à 1 cette fois et sans ménagement les pourtant redoutés Jeremy Darodes Christophe Sevilla et Richard Feltain (17). Malgré leur remarquable parcours les gars du Nord ne purent dans une finale typiquement Nord / Sud contester longtemps la suprématie Varoise. Sans pour autant n’avoir jamais perdu le Nord jusqu’à la mi partie, ils s’inclinaient à 6, laissant à leurs adversaires le titre et le doublé mais pas ce fabuleux moment de gloire bien à eux celui là, qui les fait entrer tout droit dans l’histoire du Sport Pétanque.

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom