Résultats : France à Carmaux

0
573

Un seizième et puis c’est tout.

La délégation Catalane en déplacement à Carmaux pour les individuels masculins et doublettes féminines nous aura laissé l’espace d’un week-end sur notre faim. Au bilan un seul seizième de finale à se mettre sous la dent pour le double féminin. Résultat plutôt frustrant au regard de leur indéniable potentiel mais à déguster sans modération après l’amertume de la déconvenue enregistrée chez les messieurs en individuel.

Sans flamme
Certes on présumait les choses compliquées pour eux mais on les savait aussi en capacité de venir titiller un tant soit peu la hiérarchie établie voire de la bousculer. La réalité fut hélas tout autre. Jeremy Figuères loin de son rendement du mois de mai fut battu à 10 puis à 8 dans ses deux premières confrontations tandis que Brice Lenoir entretenait encore un petit peu la flamme en remportant à 4 sa première partie face à Romain Riedo (73) . Battu ensuite à 12 par le Martiniquais Georges Ponama dans une partie qu’il aurait dû gagner, il offrait malencontreusement une revanche en barrage au Savoyard qui ne manquait pas d’en saisir l’opportunité pour l’emporter à 11. Un résultat qui les situe bien loin du dernier carré et des finalistes. Du haut de ses 18 ans le vainqueur Joseph Tyson Molinas aura infligé en finale à Henri Lacroix champion du Monde en titre sa seule défaite sur les 21 parties disputées d’affilée et en une semaine après son succès à La Marseillaise.

Un pas en avant
Les compteurs remis à zéro après leur défaite en 32èmes le week-end dernier, Emilie Chevalier et Hélène Pujol auront franchi un pas de plus dans leur progression en disputant cette fois les seizièmes de finale. Sorties de poule après un barrage âprement disputé face à Manon Dupont et Suzanna Arthur (76), elles s’imposaient en 32èmes contre la Loire de Maryline Cegarra (42). Un bon résultat qui les mettait dans les meilleures dispositions pour affronter en seizième de finale Mélodie Campos et Rolande Roses (23). Une équipe tout à fait dans leur corde mais qui les domina nettement à 4 sans qu’à aucun moment les Catalanes aient pu trouver le bon tempo. Sorties en 8èmes, les Audoises Tina Valero et Elodie Estève deux fois finalistes n’ont pu disputer le titre qui cette fois n’aura pas échappé à la reine Angélique Colombet. Associée à Isabelle Cachera (Auvergne 63), elle s’impose à 9 face à Ludivine Lovet et Agnés Viens (PACA 06) juste une semaine après sa défaite en finale des Triplettes.

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom