Résultat Finale départementale individuels messieurs.

0
1023

Patrick Branlant au-dessus de l’eau…

 Les abondantes pluies tombées la veille sur Argelès eurent tôt fait de rendre les terrains de jeux en limite du praticable et toujours un peu plus techniques, faisant du même coup la part belle aux spécialistes de l’appoint, de chandelles et « refentes » en tout genre. Avec ça, les tireurs les vrais, livrés à leur triste sort, n’eurent d’autre alternative que de tout frapper « dans la gueule » sans pouvoir pour autant prétendre à une efficacité optimale. La plupart  des favoris perdirent alors rapidement pied dans le marigot de la Massane. Il fallut donc trouver parmi les postulants qui dans ce contexte là réussirent à surnager, l’homme de la situation capable à la fois d’éviter l’enlisement ou la noyade tout en gardant la tête au sec. Un homme qui pour le coup saurait marcher au-dessus de l’eau et se sortir du lot…Dans cet improbable exercice, le profil du Toulougien Patrick Branlant fut celui qui répondit le mieux aux exigences du casting.

Naufrage des favoris.

Sous le regard attentif de François Gouges, maître incontesté de la discipline, de nombreux favoris jetèrent l’éponge lors des premiers tours comme Brice Lenoir finaliste l’année dernière ou Dominique Leonard  4 fois titré. Les seizièmes furent à leur tour fatals à Yoann Robineau (Bompas) battu par Mikaël Beaudier (Port Vendres) tout comme Gérard Pla (Rivesaltes) ; James Renaudeau (Argeles) ou Eric Mellado (Bompas).

L’onde de choc atteint son paroxysme en huitièmes avec la sortie du tenant du titre Jeremy Figuères (ABC Latour) battu à 10 par Cédric Bonnery (St Jean PDC). Le finaliste au tir de précision 2017 signait une fois de plus, une production de haut niveau ne cédant qu’au tour suivant et sur la plus petite des marges contre le futur vainqueur.

Prises de têtes

Il aura donc fallu aux candidats toujours en lice, faire montre de qualités bien supérieures encore,  pour parvenir à leurs fins. La prime sans doute à Jean Marie Martinez  (Rivesaltes) qui déroula tout son talent tant à l’appoint qu’au tir. Après Cyril Jardin (Canet Marenda), Henry Mascardo (Bompas) et Brice Ferreiro (Llupia) il fit en demie, voler en éclat, un autre prétendant sérieux au sacre, Régis Chacon (ABC Latour) pour aborder la finale en posture de favori. De son côté, Patrick Branlant (Toulouges) se sortait non sans mal d’un parcours semé d’embûches. S’il se défaisait bien vite de Gérard Pla (Rivesaltes) les difficultés allèrent ensuite crescendo face à Marco Rossi (Bompas) puis contre Cédric Bonnery et enfin contre le surprenant Fabrice Llopis de Ponteilla. Après 3 finales déjà perdues dans la même spécialité, le Toulougien qui s’était promis de l’emporter n’allait pas se démentir.

Mène blanche

Comme souvent dans des parties que l’on sait indécises entre 2 joueurs de tempérament et qui ne veulent rien lâcher la décision se fait sur un choix tactique ou une prise de risque fatale. Et les 2 joueurs devant au score à tour de rôle sans jamais pouvoir faire de break se retrouvèrent pied à pied à la dernière mène décisive. Avantage11/10  au Rivesaltais qui sans sourciller expédie le bouchon à 10 pas. Coup dur au plus mauvais moment, sa première boule d’appoint franchit directement  la ligne de perte après avoir mal frappé. Le Toulougien s’approche au plus près du but sans toutefois le tutoyer, obligeant  déjà son adversaire à ne pas manquer et à garder de surcroît sa boule de tir dans le cadre. Auteur jusque là d’une bonne prestation  au tir, Jean Marie Martinez n’atteint pas la cible à sa première tentative.  Presque aussitôt et dans la foulée il se lance une nouvelle fois, sans doute un peu trop vite , peut être une fois de trop …laissant à Patrick Branlant un cadre désespérément vide pour conclure sans jouer.

 

Fiche technique

Participation : 125 /128

Graphique: Joël Méthivier ; Bernard Lefevre.

Arbitrage : Roger Da Luz ; Didier Burgkam

 

Résultats

Trophée Jo Sévène

Huitièmes

Jean Marie Martinez (Rivesaltes) bat Henri Mascardo (Bompas) à 10 ; Patrick Branlant (Toulouges) bat Marc Rossi (Bompas) à 9 ; Luc Auge (St Martin) bat Michel Giner (Toulouges) à 7 ; Régis Chacon (ABC Latour) bat Beaudier Mickaël (Port Vendres) à 7 ; Cédric Bonnery (St Jean PDC) bat Jeremy Figuères ( ABC Latour) à 10 ; Fabrice Llopis (Ponteilla) bat Mathieu Lopez (St Estève) à 9 ; Frédéric Blanc (Pia) Philippe Taurinya (Le Barcares) à 10 ; Brice Ferreiro (Llupia) bat Patrick Pédragosa ( Port Vendres) à 12.

Quarts

Jean Marie Martinez (Rivesaltes) bat Brice Ferreiro (Llupia) à 9; Patrick Branlant (Toulouges) bat  Cédric Bonnery (St Jean PDC) à 12 ; Fabrice Llopis (Ponteilla) bat Fréderic Blanc(Pia) à 8 ; Régis Chacon (ABC Latour) bat Luc Auge (St Martin) à 11.

Demies

Jean Marie Martinez (Rivesaltes) bat Régis Chacon (ABC Latour) à 2 ; Patrick Branlant (Toulouges) bat  Fabrice Llopis (Ponteilla) à 8

Finale

Patrick Branlant (Toulouges) bat Jean Marie Martinez (Rivesaltes) à 11.

Evolution du score : 1/0 ; 1 / 2 ; 2/2 ; 5/2 ; 5/3 ; 5/5 ; 6/5 ; 6/6 ; 6/7 ; 6/8 ; 6/9 ; 7/9 ; 7/10 ; 10/10 ; 10/11 ; 13/11

Qualifié pour les France des 7 et 8 Juillet à Fréjus (83) : Patrick Branlant (Toulouges)

Qualifiés pour les Régionaux du 21 Mai à Mende (48) : Fabrice Llopis (Ponteilla) ; Régis Chacon (ABC Latour) ; Brice Ferreiro (Llupia) ; Cédric Bonnery (St Jean PDC) ; Fréderic Blanc (Pia) ; .

 

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom