Résultats : France Triplettes au Mont St Michel

0
854

Olmos seul rescapé du naufrage catalan.
Les Bompassencs de Christian Olmos échouent de rien en seizièmes face aux champions de Midi Pyrénées.

Même en remontant loin dans le temps on ne trouve pas trace dans ce qui constitue le must des championnats FFPJP d’une pareille déroute des pétanqueurs Catalans. Seuls en effet les Bompassencs de Christian Olmos auront pu s’extraire non sans mal d’ailleurs des poules de brassage pour sauver ce qui pouvait l’être d’une délégation catalane en perdition en accédant par la suite et de fort belle manière aux seizièmes de finales.

Naufrage collectif
6 parties perdues sur les 6 jouées …C’est le bien triste bilan des formations de St A et de l’Entente Baixas St Estève désarçonnées dés les premiers tours de piste sur l’hippodrome de Pontorson sans même avoir pu y disputer les parties de barrages .Difficilement compréhensible même si les terrains de jeux se révélaient plutôt raides mais à l’identique pour tout le monde .Sans pouvoir arguer non plus de la réputation d’adversaires somme toute à leur portée et dont seuls les Franciliens de Franck Gobbo (94) purent franchir ensuite le cap de la première journée. Rien de plus pour tenter d’analyser sans pouvoir pour autant l’expliquer cette contre performance de joueurs figurant pourtant parmi les meilleurs du département et qui pour la plupart avaient déjà côtoyé ce niveau de compétition et en connaissaient bien les exigences.

Bompas de rien
Et le bilan aurait pu s’avérer bien plus lourd encore puisque Christian Olmos, Joel Peytavi et Yoann Robineau perdaient eux aussi leur première partie à 10 face aux Franciliens de Denis Rosello. Ils se retrouvaient alors pour battre le Loiret à 3 et prendre ensuite revanchards le pas sur l’Ile de France qu’ils battaient cette fois à 9 en barrage. Les Bompassencs montaient en puissance en 64ème et réglaient son compte à 6 au Trésorier de la Fédé Jean Marie Maraux (Franche Comté /39) qui avec son fils Jérémy et Sébastien Jacquin touche aussi bien le haut niveau comptable que celui de la pétanque et du Jeu Provençal. Pour mémoire c’est la même équipe qui l’année dernière à Varennes sur l’Allier avait sorti en quart Daniel Monio et les frères Pédragosa. Un joli coup donc qui avait pour effet de les remettre en selle et en pleine confiance avant de sortir à 6 en 32ème l’Allier de Jean Pierre Juillot. La belle aventure s’arrêtait malheureusement pour eux en 16ème, au soir de la première journée comme l’année dernière à Montauban pour Christian Olmos et Yoann Robineau. Et pourtant face aux champions de Midi Pyrénées Sébastien Da Cunha Simon Cortes et Christian Lagarde ils firent mieux que figurer allant même jusqu’à mener 10/9 avant de lâcher prise lors de la dernière mène en concédant 4 points.

Plus difficile qu’il n’y parait
Un parcours honorable dans une compétition plus que relevée qui une fois encore n’aura pas échappée aux favoris Henri Lacroix Stéphane Robineau et Dylan Rocher (83). Tombeurs en demie de Marco Foyot (63) les Varois eurent plus de mal que prévu pour venir à bout en finale des invités surprises de l’Ile de France /92 David Lenoir Cédric Lemezec et Frédéric Guillotte. Alors qu’ils menaient 10/5 et que pour beaucoup la messe était déjà dite, les Varois se faisaient rejoindre à 10/9 puis contre toute attente dépasser 10/11 pour finalement s’imposer sur le fil à 13/11. Ces mêmes Franciliens avaient déjà privé au tour précédent les Varois d’une finale entièrement Dracenoise qui leur semblait alors promise en sortant les champions en titre de Romain Fournié à 10.

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom