Résultats : Départementaux Triplette Messieurs

0
1268
SONY DSC

Favoris en récidive

Olmos , Peytavi, Robineau (Bompas) et Gonzalvez, Medinilla, Valade (Entente Baixas St Estève) se qualifient pour les France.

Dans les deux compétitions dont l’issue s’affichait comme des plus incertaines, la plupart des favoris aussi bien chez les messieurs que chez les dames auront malgré tout marqué cette édition du sceau de leur performance mais aussi de leur probante récidive. Les pronostiqueurs avisés eurent donc tôt fait de retrouver leurs empreintes toutes fraîches dans les résultats des précédentes éditions. Ce qui fut le cas à un élément près de leur formation pour les Bompassencs de Christian Olmos déjà qualifiés en 2016 comme pour l’Entente Baixas – St Estève de Jean de Noël Gonzalvez victorieuse en 2015.

Remember 2015

Jean Noël Gonzalvez et Christophe Médinilla associés pour le coup à Raphaël Valade qui remplaçait l’ancien international à Treize Marcel Pillon opéré, ont démontré une fois de plus leur capacité à jouer « les bonnes ». Comme en 2015 ils n’ont pas laissé filer l’opportunité de participer aux France. Sortis vainqueurs de leur double confrontation face aux Toulougiens de Frédéric Rodriguez , Martial Guillerm et Stéphane Montoliu  en huitièmes puis de Jean Christophe Desvignes, Philippe Eychenne, Eric Beon en quarts les Stéphanois ne partaient pas pour autant favoris dans leur partie qualificative face aux Perpignanais de St Martin.

Jean Marc Vigue, Jacky Roger, Luc Auge, auteurs d’un parcours sans faute jusque-là, avaient préalablement sorti en huitièmes un autre rugbyman Henri Mascardo associé à Sébastien Caillis et Fred Monedero (St Cyprien M) puis sans contestation en quart David Maille, Johnny Casteil et Eric Vivenzi (StA) à 6. Revanchards après leur quart perdu au Jeu Provençal, les Perpignanais démarraient très forts jusqu’à mener 5/0 au bout de 3 mènes. Mais après avoir vendangé une occasion de faire le break, ils encaissaient une mène de 4 et voyaient leurs adversaires s’éloigner dangereusement 5/10. Malgré un éphémère retour aux affaires à  8/10, ils ne pouvaient empêcher les joueurs du Président Maureil de s’engouffrer dans une brèche laissée béante et de conclure sur une dernière mène à 3 points.

Olmos au sommet.

Les Bompassencs Christian Olmos et Yoann Robineau associés  cette année à  Joël Peytavi tiraient leur épingle du jeu en accédant comme l’année dernière à la demie qualificative. Et déjà lors d’un huitième choc face aux Toulougiens de Patrick Branlant, Christian Olmos   forçait la décision à 9 après deux mènes décisives. Les choses étaient tout aussi compliquées en quart face à leurs voisins de Pia  Christian Muniesa  et Guy Conforti associés précisément à leur coéquipier de 2016 Nelson Grilo battus également à 9. La confrontation qui s’annonçait face aux Perpignanais de St A était donc des plus incertaines. De leur côté les équipiers de Mourad Tirezgui avaient pour en arriver là fait le job face à quelques gros calibres dont Derrion, Sigrat, Tournay (Amélie les Bains) Vivet Garnier Cortes (Alenya) et en quart les Frères de la Côte associés à Mikael Beaudier (Port Vendres) .Un parcours qui leur donnait les faveurs des pronostics d’autant plus que Mourad Tirezgui et Jeremy Figuères déjà battus en finale du Double à Prades abordaient cette partie en revanchards. Et pourtant mal partis 0/4, les Perpignanais en deçà de leur potentiel ne parvenaient pas à prendre le score et se retrouvaient menés 8/12. Même si Omar Bounoua sauvait une première fois les meubles pour revenir à 9/12,  les Perpignanais s’inclinaient à la mène suivante sans avoir pu réellement élever leur  niveau de jeu. On retiendra de cette partie la performance de Christian Olmos parfait dans son rôle de milieu  et souvent décisif dans ses interventions même si ses coéquipiers Joël Peytavi reconverti à l’appoint et Yoann Robineau en retrait par rapport à ses deux dernières saisons n’ont pas pour autant  laissé leur part aux chiens.

Fiche Technique Triplette Senior Masculin

Participation : 126  / 128 équipes

Arbitres : Bernard Lefevre ; Roger Da Luz ; Jean Jacques Vidal

Huitièmes

Mikael Beaudier (Port-Vendres) bat Ruben Debard Steeve Claudi Gilles Garcin (Pia) à 7 ; David Maille (St A) bat Eric Arasa Geoffray Pean Antoine Rodriguez (Claira) à 5 ; Jean Noël Gonzalvez (EBCS Baixas) bat Frédéric Rodriguez Martial Guillerm Stéphane Montoliu (Toulouges) à 6 ; Jean Christophe Desvignes (Toulouges) bat Laurent Letellier Oscar Galvez Ignacio Murta (Ponteilla) à 2 ; Mourad Tirezgui (St A) bat Maxime Vivet Sébastien Garnier Pierre Cortes (Alenya) à 7 ; Jean Marc Vigue ( St Martin) bat Fred Monedero Henry Mascardo Sébastien Caillis (St Cyprien M) à 10 ; Chritian Olmos (Bompas) bat Patrick Branlant Michel Garcia Sébastien Thuillier (Toulouges) à 9 ; Nelson Grilo (Pia) bat Jerome Touron José Garrido Jerome labé (Ille / Têt) à 5

Quarts

Chritian Olmos (Bompas) bat Nelson Grilo Christian Muniesa Guy Conforti (Pia) à 9 ; Mourad Tirezgui (St A) bat Mikael Beaudier Patrick et Thierry Pédragosa (Port-Vendres) à 6 ; Jean Marc Vigue (St Martin) bat David Maille Johnny Casteil Eric Vivenzi (St A) à 6 ; Jean Noël Gonzalvez  (EBCS Baixas) bat Jean Christophe Desvignes Philippe Eychenne Eric Beon (Toulouges) à 4.

Demies (parties qualificatives)

Chritian Olmos Yoann Robineau Joël Peytavi  (Bompas) battent Mourad Tirezgui Omar Bounoua Jeremy Figuères (St A) à 12 ; Jean Noël Gonzalvez  Christophe Medinilla Raphael Valade (EBCS Baixas) battent Jean Marc Vigue Jacky Roger Luc Auge ( St Martin) à 8

 

Qualifiés pour les France au Mont St Michel les 2 et 3 septembre : Chritian Olmos Yoann Robineau Joël Peytavi  (Bompas) et Jean Noël Gonzalvez  Christophe Medinilla Raphael Valade (Entente Baixas St Estève)

Qualifiés pour les Régionaux à La Palme le 4 juin : Jean Marc Vigue Jacky Roger Luc Auge ( St Martin) Mourad Tirezgui Omar Bounoua Jeremy Figuères (St A) ; Nelson Grilo Christian Muniesa Guy Conforti (Pia) ; Mikael Beaudier Patrick et Thierry Pédragosa (Port-Vendres) ; David Maille Johnny Casteil Eric Vivenzi (St A); Christophe Bacchin; Dominique Leonard;Régis Chacon (Toulouges).

SONY DSC

Écrire une réponse

Merci d'entrer votre commentaire!
Merci d'écrire votre nom