Emblèmes Fédéraux messieurs : Et de 3 pour Bacchin, Bauer, Cortes !

0
1708

Les Canouhards du président joueur Christophe Bacchin ont parfaitement réussi leur double défi. Celui de l’organisation réussie de ces 74èmes Emblèmes Fédéraux et sur le plan sportif, la victoire de leurs sociétaires. Et si la plupart des pronostiqueurs se rejoignaient sans trop d’hésitations sur le nom des favoris, peu d’entre eux cependant leur auraient pressenti un parcours aussi compliqué pour ne pas dire hasardeux à certains moments. Dans leur quête d’un troisième Drapeau consécutif  Christophe Bacchin Simon Cortes et Fred Bauer  se sont en effet donné quelques frayeurs avant d’accéder à la finale par le plus étroit des trous de souris.

 

 

Le choc des quarts
Si la première journée vit disparaître quelques équipes attendues à un autre niveau comme Yves Torredemer (BCM), Mourad Tirezgui et Marc Sarda (Canohès),  Guillaume Gerbe (Prades), Christophe Aguilera (BA Moulin à Vent), Henri Roca ( St Cyprien BJ) ,Gérard Pla (Canet Pilou) ou Patrick Branlant et Sébastien Fourastié (St Jean PDC),  les quarts de finale du lendemain proposèrent les premiers chocs frontaux. Les hasards du tirage au sort firent que les deux équipes locales encore en course se rencontrèrent à ce niveau,  attirant autour de leur jeu la majorité des spectateurs présents. Si les champions en titre firent la course en tête 11/4 quelques scories apparurent pourtant dans leur jeu dont les coéquipiers de Régis Chacon revenus 8/12 auraient pu tout aussi bien profiter.

Le coup passa si près !
Signe avant coureur d’une certaine crispation ou légitimes difficultés à jouer une équipe du même club, demi finaliste l’année dernière des Régionaux d’Occitanie et dont ils connaissent bien toute la robustesse et l’efficience au combat… toujours est il qu’en demie face aux Bompassencs d’Anthony Monnet la partie prit rapidement une autre tournure en leur défaveur. Partis devant 5/0 les hommes de Simon Cortes, sous la force de frappe de Sébastien Caillis sombrèrent alors dans un délicat passage à vide. Dépassés au score 5/6 ils encaissaient en suivant une mène de 4 points 5/10. Il leur fallut alors tout le métier et l’expérience des grandes confrontations pour revenir et repasser devant 11/10 avant d’ouvrir les vannes d’une « énormissime »  mène de gagne à leurs adversaires. Mais avec le point parterre, 60cm de rayon pour rentrer et deux boules en mains pour conclure, Anthony Monnet ne put ajouter qu’un seul des 2 points manquants 12/11. Hélas pour eux le train pour les France ne s’arrêta pas une deuxième fois et la mène suivante leur fut cruellement fatale.
La famille Martinez au sommet
Parmi les plus performants toutes catégories confondues Jean Marie et Lilian Martinez ont encore fait la démonstration de toute leur cohésion et de leur talent pour se hisser une nouvelle fois au sommet d’un championnat.

 

Associé à Yann Gaussens auteur à l’appoint d’une prestation haut de gamme, les Piannencqs déroulèrent eux aussi laissant successivement sur le carreau Jean Reyes (Argeles) à 10, Robin Bautista (Thuir) à 8 et les Sthéphanois d’Alain Corbi à 8. Hélas pour eux ils prirent en finale les Canouhards lancés à plein régime et certainement au moment où ils étaient les moins prenables. Devant au score 5/4 jusqu’à la mi partie, ils prenaient ensuite la foudre et encaissaient une mène de 6 points puis de 3 points sur un dernier carreau de Fred Bauer.

Fiche Technique
Graphique : Raphaël Rosas
Arbitres : Roger Da Luz, François Martinez
Participation : 62 / 64

Résultats
8èmes
Lilian Martinez (Pia) bat Jean et Michel Reyes Karim Zemani (Argeles) à 10 ; Régis Chacon  (Canohès) bat Eric Lavergne Christian Cayo Christophe Sanchez (St Estève PS) à 8 ; Robin Bautista  (Thuir) bat Florian Gigney Anthony Egido Thomas Perez (Thuir) à 12 ; Lionel Hardy  (St Cyprien BJ) bat Johnny et Christian Boix Cyril Georgin (Claira) à 10 ; Alain Corbi  (St Estève PS) bat André Morgeon , Henri Girones, Jean Jacques Vidal (Claira) à 5 ; Anthony Monnet (Bompas) bat Sébastien Fourastie Gérard Agossa Stéphane Dario (St Jean PDC) à 8 ; Aymeric Coq (Perpignan PCC) bat Vincent Navez Hervé Fernandez Gérard Tonnelier ( St Cyprien M) à 6 ; Christophe Bacchin (Canohes) bat Philippe Segovia Bastien Poch Remy Vogel (St Genis ) à 9

Quarts
Anthony Monnet (Bompas) bat Aymeric Coq Anthony Bayle Romain Chinarro (Perpignan PCC) à 4 ; Christophe (Canohes) bat Régis Chacon David Boyer, Ramuntcho Routya (Canohès) à 8 ; Alain Corbi (St Estève PS) bat Lionel Hardy Yoann Chaneac Vincent Padern (St Cyprien BJ) à 9 ; Lilian Martinez (Pia) bat Robin Bautista Marc Cazorla Sébastien Gauthier (Thuir) à 8

Demies
Lilian Martinez (Pia) bat Alain Corbi Serge Soule Hervé Sanchez (St Estève PS) à 8 ; Christophe Bacchin (Canohes) bat Anthony Monnet Sebastien Caillis Benjamin Calas (Bompas) à 12

Finale
Christophe Bacchin Simon Cortes Fred Bauer (Canohes) battent Jean Marie et Lilian Martinez Yann Gaussens (Pia)
Evolution du score : X ; 1/0 ; 2/0 ; 4/0 ; 4/2 ; 4/5 ; 10/5 ; 13/5
Temps de jeu : 1h05

Barrages des perdants des quarts :
Régis Chacon David Boyer, Ramuntcho Routya (Canohès) battent Robin Bautista Marc Cazorla Sébastien Gauthier (Thuir)  à 0

Qualifiés pour les France des 17 et 18 Juin à Perpignan : Christophe Bacchin Simon Cortes Fred Bauer (Canohes) ; Jean Marie et Lilian Martinez Yann Gaussens (Pia).

Qualifiés pour les Régionaux d’Occitanie du 20 mai à Castres (81) : Alain Corbi Serge Soule Hervé Sanchez (St Estève PS) ; Anthony Monnet Sebastien Caillis Benjamin Calas (Bompas) ; Régis Chacon David Boyer, Ramuntcho Routya (Canohès) .