Résultats Finale Triplette Promotion à Rivesaltes

0
247

La côte des Baixanencs.

Il fallait bien que la vénérable « Entente Bouling Club Stéphanois Baixas », délestée de tout pied à terre  sur St Estève s’affirme désormais sous son nouveau vocable et sous l’appellation de sa nouvelle résidence, celle de Baixas. Et pour ce faire les joueurs historiques du club Nono Gonzalves ; Christophe Medinilla et Laurent Cases se seront appliqués au cours de ces deux journées de compétition à faire remonter « la Côte des Baixanencs » au sommet du CAC 40 des clubs catalans. Tout en symbole aussi, leur titre offert comme cadeau d’anniversaire à leur Président  Jeannot Maureil les yeux remplis d’étoiles au moment de la remise des trophées.
Nono le plus constant
Il n’était déjà pas facile de s’extraire d’un secteur comptant 102 équipes au départ soit près de  30 % des inscriptions du département avant de repartir le lendemain 8h en 32èmes de finale. Dans une telle épreuve où la constance dans l’effort devient le premier critère de performance les « néo Baixanencs » à l’image de Jean Noel Gonzalvez n’auront rien lâché. Mieux encore leur progression s’accompagna  d’une montée en puissance régulière pour atteindre son niveau le plus élevé face à leurs adversaires des dernières parties. Après avoir battu Stéphane Pacifico (V2R) puis Jérôme Labe (Ille), ils eurent néanmoins quelques difficultés à se défaire en 16èmes, d’autres Illois ceux de Denis Noé, Christian Bosom et Jean Luc Janiaux, longtemps devant au score avant de fléchir dans la dernière ligne droite. En terme de constance Jean Noel Gonzalves ne fut pas le dernier et sa performance au tir précipita à partir des quarts la défaite de leurs adversaires.
Récital Michel Lancelle
Balayés en cinq mènes chrono, Gregory Borreil, Eric Martiris et Damien Degand (Llupia). Battus à 6 en demi Jacky Roger, Arnaud Joyeux et Yoann Robineau (St Martin) que beaucoup voyaient au bout, d’autant que ce dernier avait enchainé des coups de haut vol dans les tours précédents.

En finale face à Jean Pierre Baches , Jean Luc Lleres et Michel Lancelle (Pilou Canet) leur départ fut du même acabit. 9/0 en sept mènes et gagne à suivre avant que Michel Lancelle n’entame son récital de tir au but pour ne pas perdre. Il en frappa 2 pour refaire une partie du retard à 8/12. Puis un troisième pour rallumer leur flamme toujours vacillante à ce même niveau et un quatrième encore,  frappé plein bois pour l’expédier « ad patres ». Hélas pour lui le but parti pour sortir trouva sur sa trajectoire un platane en bord de jeu, considéré dés le début par les arbitres comme faisant partie intégrante du jeu. Le but revenu sur le cadre fut donc considéré comme bon, scellant du même coup la victoire des Baixanencs. Une victoire qui ne souffre d’aucune contestation même si le final s’avéra plus que frustrant pour les Canétois notamment pour Michel Lancelle déjà finaliste malheureux lors des derniers Emblèmes Fédéraux et qui signa ici une prestation digne des meilleurs nationaux.

Qualifiés pour les France des 13 et 14 juillet à Castelnaudary (11) : Jean Noël Gonzalves ; Christophe Medinilla, Laurent Cases (EBCS Baixas)
Qualifiés pour les régionaux d’Occitanie du 25 mai à Revel (31) : Yoann Robineau, Jacky Roger ; Arnaud Joyeux (St Martin) ; Gregory Borreil , Eric Martiris, Damien Degand (Llupia) ; Corentin Trogno, Thomas Depaemelaere, Jean Luc Conejero ( Conflent canigou / Nyer) .